Éclipse VIII – 2013

L'équipe d'Éclipse 8 s'est vue confrontée à toutes sortes de défis au cours de son parcours qui l'a mené à participer à deux compétitions majeures sur deux continents différents en moins de 8 mois.

Tout avait pourtant bien commencé avec la conception d'un véhicule optimisé, basé sur les acquis techniques effectués lors de la fabrication d'Éclipse 7. Malheureusement, lorsque les règlements de la WSC 2013 ont été dévoilés, ceux-ci comportaient plusieurs modifications importantes qui ont forcé l'équipe à revoir complètement son design.

Modifications principales des règlements:

  1. Le pilote qui auparavant était couché dans le véhicule, doit maintenant être assis

  2. La longueur maximale du prototype passe de 5 à 4.5 mètres

  3. Le nombre de roues du véhicule de type challenger passe de 3 à 4
     

Face à des contraintes d'échéancier et de budget très strictes, l'équipe a opté pour une conception hors-normes avec un châssis en acier tubulaire qui englobe complètement le pilote. Le prototype pouvait alors facilement être modifié pour par la suite être utilisé lors de l'American Solar Challenge 2014, comparativement à un prototype de conception monocoque en composites.

Éclipse 8 a donc participé à la World Solar Challenge 2013 et a obtenu le meilleur résultat de l'histoire de l'ÉTS à cette compétition, malgré des problèmes de moteur qui limitaient sa vitesse de croisière à environ 55 km/h.

Au retour d'Australie, le groupe a dû rapidement se réorganiser pour adapter le prototype aux contraintes de conception plus strictes de l'American Solar Challenge. Cet objectif fût partiellement réussi, faute de temps pour optimiser les ajustements. L'équipe d'Éclipse 8.1 est parvenue à se qualifier pour l'ASC 2014 mais a été contrainte à l'abandon en raison d'un bris important au système de direction.

  • Faits saillants:

    • 18e à la WSC 2013

    • 9e à l’ASC 2014